J’ai du mal à prier, ce n’est pas naturel chez moi, je ne sais pas comment m’y prendre. J’apprends le « Notre Père » mais je ne sais pas quand le dire. Je ne sais pas comment organiser une prière, si je dois m’inspirer des Psaumes. Je suis complétement perdue…  Je reste dans l’attente de votre réponse

 

Prier peut ne pas sembler naturel en effet quand on n’en a pas l’habitude. Mais on peut apprendre. Pour cela il faut faire progressivement. La prière peut être spontanée parce qu’on ressent quelque chose en rapport avec dieu, mais aussi une façon de rechercher sa présence. Il ne faut donc pas seulement prier quand on en a envie, mais avoir une discipline de prière. Ainsi Paul dit-il: « persévérez dans la prière » (Rom 12:12) c’est donc que ce n’est pas forcément facile!Le prière est un moment d’intimité avec Dieu. Il faut donc apprivoiser cette présence. Pour cela se donner des moments réguliers de rencontre avec Dieu. Une fois par jour avant de s’endormir au moins, et pourquoi pas le matin en se levant, ou à tout autre moment où l’on pense pouvoir disposer d’un peu de calme et de tranquillité.

La prière, c’est parler avec Dieu, lui dire ce que l’on a sur le coeur. Au départ, cela peut sembler artificiel on est gêné et le temps de rendez-vous est très court. Ce n’est pas grave. Petit-à-petit on trouve le naturel de la chose.

Dans la prière, on peut faire un point sur les moments passés: ce qu’on a fait, ce qu’on a aimé, ce qui nous a fait souffrir, ce qu’on regrette, ce dont on se sent coupable et demander pardon. On peut parler du futur: anticiper, ce qu’on espère, ce qu’on redoute. Et pour cela demander de la force, du courage de l’intelligence etc.

Et puis juste dire ce que l’on ressent à l’instant même…  On peut aussi prier pour les autres, non pas pour réclamer ceci ou cela à Dieu, mais pour partager notre préoccupation des uns et des autres avec lui.

Ca fait déjà pas mal et on peut conclure par un Notre Père.

Ensuite, on peut trouver un support à sa prière si on ne sait plus quoi dire en lisant un Psaume. Il y en a 150 dans la Bible qui expriment à peu près tous les sentiments que l’on peut avoir. Il ne faut pas les lire dans l’ordre parce qu’ils sont souvent groupés par thèmes, et donc il ne faut pas lire tous les psaumes de doutes ou de découragement, ou même de simple louange d’un coup. Ensuite pour prier, il faut lire ces textes très lentement, et déguster chaque morceau de phrase pour voir le sens qu’on y trouve et en quoi il nous parle.

La prière n’est pas tous les jours féconde, ce peut-être simplement « bonjour, je suis là ».

Mais ce tisser ce lien avec Dieu jour après jour et si souvent que possible est source de beaucoup de grâces, de force, de joie et de mille bienfaits.Bonne chance dans ce chemin de la prière, c’est une merveille.

Et Dieu vous attend, il vous écoute.

 

Louis Pernot
Réagir sur ce sujet Poser une question